Voici l’histoire de notre Ange Marie-Anick

Croire c’est vivre encore, une phrase qui prend tout son sens!

En 1994, âgée d’à peine 20 ans, Marie-Anick lutte contre la maladie d’Hodgkin, un cancer qui touche son système lymphatique. Elle subit des traitements de chimiothérapie, de radiothérapie et elle perd ses cheveux. En 1995, Marie-Anick est en rémission, elle gagne la bataille. Toutefois, les traitements qu’elle a reçus diminuent largement ses chances d’avoir la joie de vivre la maternité un jour.

La vie reprend son cours et Marie-Anick y mord à pleine dents. La maladie est derrière elle depuis quelques années lorsqu’elle a l’agréable surprise de savoir qu’elle sera bientôt maman. Ce rêve qu’elle chérissait est un cadeau de la vie qui se réalise au printemps 2000, alors qu’elle donne naissance à son petit miracle, une jolie petite fille nommée Loryane.

En 2008, Marie-Anick détecte une masse au sein gauche et passe une mammographie. Le verdict tombe… Cancer du sein! La masse est trop importante et Marie-Anick doit subir une mastectomie. Elle reçoit une nouvelle série de traitements de chimiothérapie et perd ses cheveux une seconde fois. Marie-Anick perd également une partie de sa féminité, c’est dur pour le moral mais elle demeure optimiste, elle souhaite vaincre ce cancer.

En 2009, elle subit de nouveaux examens qui démontrent que des métastases se sont logées au niveau des ovaires. Marie-Anick doit subir une hystérectomie… un nouveau traitement débute et on lui annonce peu de temps après que ses jours sont comptés et qu’il ne lui reste que quelques mois à vivre.

Marie-Anick lutte par tous les moyens contre la maladie et elle s’accroche à la vie. Elle dresse une « Bucket List » qui la conduit chaque jour vers l’urgence de vivre. Cette femme de cœur aux mille et un projets désire ardemment laisser sa trace. Marie-Anick souhaite que l’on se souvienne d’elle.

En 2011, Marie–Anick se sent bien. Elle défie la maladie… après tout, « Les miracles existent! » dit-elle. Elle réalise un de ses rêves et prend un cours de moto. Puis, peu de temps après avoir obtenu son permis, un grand projet germe en elle. Marie-Anick souhaite rendre l’utile à l’agréable en organisant une randonnée qui compterait plus d’une centaine de motos, afin d’amasser des fonds pour venir en aide à la recherche contre le cancer.

En 2012, elle réalise un autre rêve et fonde Sur la route des Anges. Cet événement à but non lucratif a pour mission d’amasser des fonds contre le cancer par une randonnée de motos dans notre belle région de Lanaudière et devient rapidement un rassemblement annuel de personnes unies et solidaires à la cause.

La 1ère édition de Sur la route des Anges voit le jour le 11 août 2012 avec une randonnée de plus de 230 km. 16 motos y participent et plus de 75 personnes sont présentes lors du souper. Cette première édition lui permet d’amasser la somme de 2 122.53 $ qu’elle remet à la Société canadienne du cancer.

En 2013, Marie-Anick met un comité en place afin de lui porter main forte et de faire progresser l’événement. Le cancer a évolué rapidement au cours de la dernière année. Des métastases se sont logées au niveau de son foie et de ses intestins. Marie-Anick doit subir une colostomie, d’autres traitements de chimiothérapie, elle perd ses cheveux pour la troisième fois et progressivement ses forces et son énergie l’abandonnent. Elle bénéficie alors du soutien de la Coopérative d’aide à domicile les Moulins. Le comité poursuit tout de même son rêve, de généreux commanditaires supportent la cause et le 18 août 2013, sous les yeux de notre chère fondatrice amaigrie par la maladie, la 2ième édition de Sur la route des Anges, compte 72 motos lors du départ de la randonnée et plus de 165 convives sont présents pour le souper. Le comité organisateur parvint à dépasser son objectif en atteignant la somme de 35 199.00 $ qui fût distribuée entre la Coopérative d’aide à domicile les Moulins et la Société canadienne du cancer au souhait de Marie Anick.

Le matin suivant l’événement, Marie-Anick fit son entrée sous les bons soins de la Maison Adhémar Dion et c’est sous un soleil radieux, qu’elle nous quitta paisiblement, le 1er septembre 2013 à l’âge de 39 ans.

Avec sa grande générosité et son inébranlable détermination, Marie-Anick a laissé sa trace pour venir en aide aux personnes touchées par le cancer mais elle était bien loin de soupçonner qu’elle demeurerait une grande dame aux yeux de tous ceux qui ont croisés son chemin et de tous ceux qui poursuivront sa route. Marie-Anick n’a peut-être pas remporté cette bataille, mais elle est devenue sous nos yeux admiratifs, un Ange porteuse d’espoir. Marie-Anick aura été un exemple de courage hors du commun. Son amour pour la vie nous a tous fait grandir et laisse de merveilleux souvenirs que nous chérissons en sa mémoire.


Notre Marie-Anick est partie vers l’au-delà. Elle veille sur nous. Son œuvre continue, comme elle le désirait. Grâce à son esprit de partage, sa solide détermination et son admirable empathie, la *Route des Anges*, qu’elle a fondé, tient encore la route.

Nous voulons remercier le comité dévoué et fidèle qui travaille depuis le mois d’octobre 2013, qui discute, cherche les moyens, non seulement de continuer, mais de faire progresser ce beau projet qu’ils tiennent à cœur.

Merci à tous ceux qui y travaillent de près ou de loin à cette belle réussite!!

Tu resteras à jamais graver dans nos cœurs, on t’aime… XXX
De maman et papa.